GR5 Leman-Nice

Christian part le 25 juin de St-Guingolph au bord du lac Léman, à la frontière Suisse.

Il a prévu de mettre un mois à travers les Alpes pour atteindre Nice.

Il  nous tiendra informé régulièrement de sa progression  dans cette chronique .

1ère étape: Jeudi 25 juin (12km) de St Gingolph (Lac Léman) au refuge de Bise(1502m) fut dantesque au niveau du dénivelé.

De 375m jusqu’au point le plus haut du parcours 1915m au col de Bise, soit 1558m de dénivelé positif.

Arrivé harassé au Refuge, j’ai pris la décision dans un premier temps d’alléger mon sac à dos rempli d’espoir, de presque 4kg, et aussi de revoir mes prétentions à la baisse concernant la longueur des mes étapes.

Celles-ci vont être divisées en deux et de ce fait, rallonger le nombre de jours du parcours de santé.

De 25 prévus, ce sera 35 jours.

Amitiés,

Christian.

Quelques photos de cette 1ère étape:

 

2ème étape: Vendredi  26 juin  (15km) du Refuge de Bise(1502m) au refuge de Trébentaz (1800m).

+773m de dénivelé positif  et -400m de dénivelé négatif.

Sur ce gr5 des Alpes lors des étapes, on peut rencontrer très peu e randonneurs au long cours, si ce n’est François, originaire d’Isère, tout récent retraité, marcheur averti, qui est parti aussi de St-Gingolphg pur aller jusqu’à Briançon, soit 15 étapes du gr5. Et un couple quinquagénaire, originaire de Brignoles, qui font 8 étapes jusqu’à Chamonix. Nous nous retrouvons jusqu’à présent, au Refuge chaque soir, et échangeons nos expériences pédestres et autres. Chaque jour j’ai pris le rythme de partir à 7h du matin et au départ de cette étape, aperçu furtivement, un chamois.

Ma psychothérapied continue …… Quelques photos…..Om Mani Peme Hung

Christian.

Quelques photos de cette 2ème étape:

 

3ème étape: Samedi 27 juin  du Refuge de Trébentaz (1800m) au refuge de Chésery (Suisse) (1972m).

Un mot pour dire que parfois, par inattention, je me suis égaré du gr5 et à chaque fois j’ai eu la chance de trouver quelqu’un pour me remettre sur le droit chemin.
Notamment un couple avec leur fille, originaire de l’Aisne venu randonner à la journée  alors que j’entamais cette terrible 1ère étape aux 1558m de dénivelé.
Je remercie donc, ces quelques personnes d’avoir été mes pierres blanches du chemin.
Il faut dire à ma décharge, qu’il est de la plus grande importance de regarder où l’on pose ses pieds, car à certains endroits, c’est assez glissant, rocailleux …
Ceci expliquant cela!
A noter que cette étape est la seule qui fait un petit crochet par la Suisse.
 

Christian.

Quelques photos de cette 3ème étape:

 

 

4ème étape : Dimanche 28 juin, Refuge de Chésery (Suisse) au Refuge de la Chardonnière (1350 m)

Début de la randonnée de 15 km environ, sous la pluie et le brouillard pendant une bonne partie de la matinée.

Arrivée à Samoëns (3000 habitants) vers 11 h. Ce bourg a la particularité de posséder un vieux tilleul datant de 1438.

Pause casse-croûte (saucisson de savoie aromatisé à la myrtille) de première saveur, une tomate, une biere « Duvel » titrant à 8°au bar du coin. C’est sous l’effet grisant de cette bière, que je repars légèrement titubant, pour arriver vers 14 h 45 mn au gîte de Salvagny. 

Photos souvenirs ci-dessous:

 

5ème étape      Refuge de la Chardonnière à Salvagny

18 km, le dénivelé, je ne les compte plus.

Sur ce Gr5, c’est pour le moment assez calme au point de vue fréquentation. On rencontre des randonneurs qui font le tour du Mont-Blanc, d’autres qui randonnent sur cette Grande Traversée des Alpes quelques jours ou plus, mais peu qui font la totalité. D’ autres aussi, qui randonnent à la journée ou sur un week- end.

J’ai, tout de même rencontré un soir au Gîte de Salvagny, une jeune berlinoise de 18 ans qui seule, fait aussi cette traversée des Alpes.  Chapeau bas ! 

Ci joint quelques photos de cette étape.

Mes amis, j’en bave, mais y-a du mieux ! Le physique, pour le moment tient bon.Je commence à trouver un rythme et grimpe de mieux en mieux les cols.

Cette 6ème étape m’ a emmené : Gîte de Salvagny (850 m) au Chalet de Moëde-anterne (1996 m)
1200 m environ de dénivelé positif.

De dire que le spectacle était grandiose, n’est encore pas suffisant.
J’ai déjà perdu ma paire de lunette de soleil adapté à ma vue, une sandale….Autant dire que je vais arriver, si tout se passe pour le mieux, en slip sur la Promenade des Anglais !!!

Ci-dessous les  photos de cette 6ème étape.

 

7 eme étape : Gîte Moëde-Anterne (1992 m) – Sommet du Brévent (2500 m) Les Houches (1100 m)
(21 km environ)

Étape très difficile notamment par le passage du Brévent et ses quelques névés à franchir. A un moment donné, pensant être sur le gr5, je me suis retrouvé hors piste, en plein milieu d’un important un névé et j’ai bien cru que ma dernière heure était arrivée !!
Car il fallait traverser celui-ci en devers, et à tout moment, j’aurais pu glisser et faire une chute quasiment mortelle. Heureusement, j’ai pu retrouver ma trace, grâce à MAPS ME. Après cette ascension du sommet du Brévent 2525 m, ce fut une descente très dangereuse en direction des Houches, terme de mon étape.

Pas beaucoup de réseaux en montagne. Je profite d’être à Val d’Isère, car il y en a.
Pour mes commentaires avec photos, ce sera difficile, car je suis souvent dans des refuges à plus de 2000 m. J’essaierai des que je peux.

Kalé chou !

 

Quelques photos. A tantôt.

 

 

Enfin ! Je capte du réseau au gîte où je suis hébergé. Excusez moi pour cette interruption momentanée de l’image.
( Ndlr: De plus celui qui tient le site s’était absenté pendant 4 jours ce qui a rajouté à l’interruption …. mais nous reprenons notre chronique plus régulièrement)

 

 

8eme étape.
Parti comme d’habitude, vers 7 h du gîte Les Méandres, situé dans la petite ville des Houches, près des Contamines-Montjoie, j’ai un peu triché (ce sera la seule fois) puisque j’ai pris le téléphérique qui m’a fait gagner 2 h 15 mn de montée pour le col de la Voza. Etape comme tous les jours, avec fort dénivelé, mais je commence à m’habituer.

Ci-joint quelques photos.

9ème étape. Vendredi 3 juillet

Etape cauchemardesque !

Parti du refuge de Nant-Borrant sous la pluie, le froid, le brouillard (visibilité à moins de 20 m) et surtout d’importants névés cachant les traces du gr5, je me suis égaré et me suis retrouvé seul, perdu à flanc de montagne très rocheuse, ornée de mousse humide, à chercher le bon chemin. J’ai bien cru ma dernière heure arriver, car le moindre faux pas, aurait pu être, quasiment mortel. J’ai pu heureusement retrouver ma trace en consultant l’application Maps-me, et en entendant au loin le passage de randonneurs, mes jeunes amis randonneurs Morgane et Benoît rencontrés la veille au Refuge de Nant-Borrant. Arrivée au refuge du Col de la Croix du Bonhomme (2433m) toujours sous la pluie, le brouillard et le froid (3/4 °) exténué et soulagé d’être arrivé à bon port.

Ci-joint photos.

 

10ème étape.

Départ sous le brouillard et le froid à nouveau, mais de courte durée, puisque le vent a tout doucement chassé la brume, laissant apparaître doucement mais sûrement, le Dieu-Soleil.

Ci joint quelques photos.

11eme étape , dimanche 5 juillet

Gîte-auberge communal de Valezan au Refuge Rosuel. 5 h 15 mn de marche.

 

12ème étape    Refuge de Rosuel à Refuge Du col du Palet

13 ème étape,  Mardi 7 juillet.

Col du Palet (2550 m) à Refuge Du Fond Des Fours (2537 m)

 

14ème étape  Refuge Du Fond Des Fours au Refuge de Vallonbrun (2272 m)


Au départ du Refuge Du Fond Des Fours 2537 m vers 7 h, montée jusqu’au Col des Fours 2967 m où j’ai battu mon record d’altitude😊

Non sans mal puisque j’ai dû passer quelques importants névés gelés. Angoisse garantie !!!

 

15 ème étape    Refuge Vallonbrun (2272) au Refuge Du Plan-du-Lac (2364 m)       18 km, 7 h de marche.

Pas de douche chaude au Refuge Du Plan du Lac. Autant vous dire que j’ai pu bénéficier d’une séance gratuite de cryothérapie !!! Rien de tel pour les muscles échaudés !

16 ème étape , Vendredi 10 juillet

Refuge Du Plan-du-Lac 2364 m au Refuge de L’Arpont

 

17 ème étape , Samedi 11 juillet

Refuge de L’Arpont au Refuge Du Plan-Sec (2310 m)
Étape de 15 km environ sous la pluie et le brouillard la totalité du parcours.

 

18 ème étape , Dimanche 12 juillet

Refuge Du Plan-Sec au Gîte des Tavernes (1600 m)

19 ème étape   Lundi 13 juillet            Gîte des Tavernes à Gîte La Cleida 1492 m (Pamplinet)

Départ = 7 h    Arrivée = 15 h 40 mn


Montée jusqu’au Col de la Vallée étroite (2434 m)
Passage dans les Hautes-Alpes. Parcours parsemé d’éboulis rocheux et tout à la fois bordant un petit torrent d’eau vive et d’herbe menu. Ravissant ! Ce parcours fait aussi une brève incursion sur le territoire italien, où des randonneurs (ses) marchent à la journée.

Pour le gîte où je suis hébergé, et les environs proches, celui-ci a fait l’objet du tournage du fameux film télévisé dans les années 1960, « Belle et Sébastien » avec l’acteur le petit « Mehdi » tourné par Cécile Aubry.

20ème étape         Gîte La Cleida à Hôtel Mt-Brison (Briançon)   24 km.
J’oubliais le jour de cette étape ! Mardi 14 Juillet 2020.


Avec Olivier, randonneur rencontré lors d’étapes précédentes, 42 ans, originaire de Paris, Normale Sup, et haut-fonctionnaire à la Banque de France, s’il vs plaît, ns avons vécu une étape éprouvante à tous points de vue. A force de discuter pendant la marche, ns ns sommes dirigés, pensant être sur la bonne direction du gr5, vers un site appelé « Désert de Pierre ». Dvt marcher sur un amas de grosses roches pendant plusieurs kms, ns ns sommes perdus à la frontière franco-italienne, et contraint de revenir à l’endroit où ns ns étions trompés. 2 h de perdu ! Puis, quelques kms avant Montgenèvre, ns avons dû subir les foudres de dame météo, (froid, éclairs orageux, grésil et pluie de + en plus intense) pour arriver à Montgenèvre trempés jusqu’au os sous des trombes d’eau. Stop étape, bus Briançon

 

 

21ème étape :   Mercredi 15 Juillet 2020 

Hôtel Mont-Brison (Briançon 1290 m) au Gîte des Bons-enfants (Brunissart) 1746 m


dénivelé + 1200 m (positif)    – 700 m (négatif)

 

22 ème étape          Jeudi 16/07/2020

Gîte Les Bons-enfants (Brunissart) à Gîte-étape Les Baladins (Ceillac) 1639 m

Dénivelé + = 951 m            Dénivelé- = 1058 m

C’est vraiment charmant le Queyras !

 

 

23ème étape       Vendredi 17/07/2020

Gîte Etape Les Baladins au Refuge de la Cure (Maljasset) 1890 m
Dénivelé + = 1100 m     Dénivelé- = -823 m

Étape très difficile !

 

 

24ème étape    Samedi 18/07/2020

Refuge de la Cure (Maljasset) au Gite-Etape Le Refuge (Larche) 1670 m

– Dénivelé = + 1000 m   -Dénivelé  = – 200 m

 

 

25ème étape.         Dimanche 19/07/2020

Gîte-Etape de Larche à Gîte communal de Bousieyas 1883m.
23 km,  7 h 30 mn de marche.
– Dénivelé + = 1170 m
– Dénivelé – = – 962 m

 

 

26ème étape.  Lundi 20/07/2020


15 km.
Gîte communal de Bousieyas à Gîte Le Corborant (St-Etienne de Tinėe) 1144 m
-Dénivelé + = 595 m
– Dénivelé = 1332 m

Ah ! Les dortoirs lorsque l’on est 6 par chambrée. J’ai eu droit, lors de l’arrivée en dernière minute de 2 jeunes allemands sportifs type « trailer », de l’un d’entre eux a un festival ininterrompu de ronflement dans toutes les notes graves que puisse donner une portée musicale. Malgré quelques brefs coups répétés, rien à faire ! Vraiment sans gêne c’est « spountz ». J’aurais bien rouvert les hostilités franco-prussienne de 1870 aux sables !

 

 

27ème étape       Mardi 21/07/2020


16 km
Gîte Le Corborant (St-Etienne de Tinėe à Gîte communal de Roya) 1500 m
-Dénivelé = + 867 m
-Dénivelé = – 511 m


Après Roya, le village D’Auron (station de ski la plus haute des Alpes-Maritimes 1602m)  Amoncellement étagė de   résidences de vacances sans âme.
En plus d’avoir eu à subir toute une noria de camions dégageant des nuées de poussière, nous avons été dévié du GR5 pour cause de travaux d’aménagement de piste de ski nocturne pour nantis niçois et autres. La montagne défigurée sous son plus bel aspect.

 

 

28ème étape         Mercredi 23/07/2020


19 km
Gîte communal de Roya à Refuge de Longon 1883 m
-Dénivelé = + 1112 m
– Dénivelé = – 688 m

 

29ème étape   Vendredi 24/07/2020


Refuge de Longon au Gîte Les Marmottes (St Dallas de Valdeblore) 1290 m
Dénivelé + = 794 m
Dénivelé- = 1387 m

 

 

30ème étape   Vendredi 24/07/2020


Gîte Les Marmottes au Gîte communal d’Utelle (821 m)
26 km

Heureux habitant de Metz, je te souhaite bien l’bonjour d’Utelle,
Demain, si tout se passe pour le mieux,

arrivée…

Ver Nisse !

Envoyé de mon iPhone le 24/7/2020 à 12h54

 
 

 

31ème étape  Samedi 25/7/2020

Gîte d’Utelle à Nice
31.5 km Ouf !


Dernière étape épuisante ! Il était temps que çà s’arrête ! Ras le casque de cette caillasse ! En plus une chaleur étouffante et manque d’eau !

Salut,

Suis bien arrivé à Nice ce jour, après une étape harassante de 32 km sous un soleil de plomb.


Fin de  l’aventure ! Au plaisir de vous revoir Bernard and co.

 ( Christian, Nice le 26 juillet)

Christian  a réussi sa traversée des Alpes par le GR5 !

 en 31 étapes, il a parcouru environ 600km avec prés de 36 000 m de dénivelé cumulé positif

bravo à lui,  et chapeau bas !